pATRIMOINE

lE CARDINAL DES PRéS


   Né à Montpezat vers 1280, Pierre des Prés est le fils de Raimond II des Prés, seigneur de Montpezat.

Après avoir obtenu son diplôme de docteur en droit civil, il devint professeur à l’Université de Toulouse, université dont il réforma les statuts en 1329 avec le Cardinal Gaucelme de Jean.

 

En 1317, il se rend célèbre en instruisant le procès d’Hugues Géraud, évêque de Cahors, accusé d’envoûtement sur la personne de Jean XXII et sur certains de ses familiers. Après la mort soudaine, en plein procès du cardinal Jacques de Via, propre neveu du pape, Hugues Géraud est condamné à être dégradé de son état de prêtre et meurt sur le bûcher en Avignon.

 

Ce procès retentissant vaut au jeune quercynois l’amitié du pape cadurcien Jean XXII qui le nomme dès 1318 évêque de Riez, puis quelques mois plus tard archevêque d’Aix. Enfin, en 1323, Jean XXII fait Pierre des Prés cardinal évêque de Palestrina.

 

Le couronnement de sa carrière au sein de la Curie Avignonnaise est atteint en 1325, lorsqu’il est nommé Vice -Chancelier de l’Eglise. Dès lors, le cardinal des Prés dirige la chancellerie pontificale, service qui s’occupe de la rédaction et de l’envoi des bulles papales. Service important s’il en est…

 

Il conservera ce poste jusqu’à sa mort, servant quatre papes : Jean XXII, Benoît XII, Clément VI, Innocent VI.

 

Brillant juriste, mécène, Pierre des Prés se vit également confier des missions diplomatiques, telle que la trêve qu’il négocia à Malestroit en 1343 entre Edouard III d’Angleterre et Philippe VI de Valois, en pleine guerre de Cent Ans.

 

La peste qui frappe Avignon en 1361 n’épargne pas le vice-chancelier qui meurt le 16 mai.

 

Selon sa volonté, Pierre des Prés est inhumé le 13 juin de la même année sous la grande dalle en avant des marches du chœur de sa collégiale de Montpezat.